Si vous êtes à la tête de votre entreprise et que vous avez un site web pour promouvoir votre activité, j’ai envie de dire bravo, déjà, c’est pas rien. Créer un site web qualitatif demande un investissement en temps, en argent et en cerveau disponible, et si vous avez déjà passé cette première étape avec succès, je vous félicite.

Maintenant que vous avez un beau site web, des photos professionnelles, des pages bien agencées, un webdesign au petits oignons et toutes les options qui vont bien, il va falloir le faire vivre. Comprendre : l’alimenter régulièrement en contenu rédactionnel qualitatif. Je me permets d’insister sur régulièrement et qualitatif. En effet : Google pénalise le référencement des sites moribonds et/ou qui proposent aux internautes des contenus pauvres.

Qu’est-ce qu’un site moribond ?

Un site moribond, c’est l’inverse d’un site dynamique. Merci Captain Obvious. C’est un site qui végète sur les internets, qui n’est jamais mis à jour, dont le contenu n’est jamais renouvelé.

C’est un site super motivé, prêt à se lancer à l’assaut du web… qui se tire une balle dans le pied. Alors il s’écroule en pleine course, ses copains ne veulent pas le laisser tomber, ils tentent de le relever pour le ramener à la base, mais il est déjà tout pâle et il gémit entre deux hoquets : “Laissez tomber les gars, continuez sans moi…”. Et puis, quelques semaines plus tard, la gangrène a raison de son pied, et de tout le reste, et la Faucheuse Google l’embarque vers son funeste destin : la dixième page de résultats de recherche sur sa requête clé. Générique de fin.

Alors qu’un site dynamique, c’est le même avec une stratégie de contenu claire et pensée sur le long terme. C’est un site capable d’éviter les balles sifflantes des petits robots sans pitié de Google en cumulant les bons points : bonne ergonomie, rapidité de chargement des pages, site en HTTPS, contenu qualitatif… (pour un audit complet de vitre site web, demandez à ce gars, il est top).

Un site dynamique, c’est surtout un site qui contient BEAUCOUP de texte. 

Quand je regarde les sites web de certains professionnels, notamment dans le domaine artistique, je vois de très belles choses, mais, malheureusement, pas assez de texte. Et c’est bien dommage. Tout simplement parce que Google n’est pas capable de trouver un site qui n’a pas assez de contenu rédactionnel. Il ne peut pas “voir” les photos ou les vidéos si aucun texte ne les accompagne.

D’où l’importance de soigner la quantité de contenu et leur mise à jour régulière. Pour cela, l’idéal est d’ajouter une section blog à votre site web. Ainsi, la publication régulière d’articles montrera aux moteurs de recherche que votre site est en activité. 

Mais, parfois, sur certains sites, je vois aussi du contenu pauvre. Et là, mon petit coeur saigne.

Qu’est-ce qu’un contenu pauvre ?

C’est pire que pas de contenu du tout ! Je ne suis pas objective, bon, d’accord. Pour Google, beaucoup de contenu pauvre ou très peu de contenu, les deux options sont pénalisantes. 

Un contenu qualitatif présente les caractéristiques suivantes :

A l’inverse, un contenu pauvre ne présente pas ces caractéristiques. Pire : vous pouvez remplir votre site de contenu pauvre sans même vous en apercevoir ! Nombre de mots trop faible, articles peu structurés, erreurs de balises… ça arrive, et Google est sans pitié.

Si vous pensez que vous êtes dans ce cas, je peux vous aider à rectifier le tir, tout n’est pas perdu.

Par contre, voici 4 exemples concrets de contenus que vous devez absolument éviter de publier sur votre site web professionnel, à moins de vouloir passer pour un naze.

1. Le plus sale : le duplicate content 💩

Prenons un exemple : vous souhaitez alimenter votre blog de nutritionniste avec un article sur les bienfaits du jeûne intermittent. Vous recherchez sur Google et vous trouvez un excellent article sur le sujet : bien écrit et qui reprend tous les arguments que vous souhaitez mettre en avant. Vous sélectionnez le texte, vous copiez-collez et hop ! Ni vu ni connu, vous avez un superbe article de blog en moins de 10 minutes.

Vous venez de réaliser un plagiat en dupliquant un contenu existant sur le web. C’est NON. Si l’auteur du texte original a peu de chances de se rendre compte de la supercherie, Google va flairer l’arnaque immédiatement et va vous pénaliser pour cela. Et il n’aura pas tort ! Le duplicate content, c’est interdit. Point. Comment l’éviter ? C’est simple : arrêter de pomper du contenu qui n’est pas le vôtre. Cordialement. Bisous.

2. Le plus discutable : le content spinning 😕

Là, c’est un peu le niveau 2 : plus discret, plus fin, plus technique que le plagiat… mais pas toujours très propre d’un point de vue éthique.

Le content spinning, ou rotation de contenu, est une pratique qui consiste à utiliser un logiciel pour produire un maximum de textes à partir d’un seul contenu en jouant sur les synonymes. Ainsi, comme il ne s’agit pas de duplicate content, techniquement, ça passe.

Un exemple concret : 

{Grâce à/avec} nos {spas/jacuzzis} d’extérieur, vous {bénéficiez/profitez} d’un moment de détente {agréable/convivial} en famille ou entre amis.

À partir de cette phrase, on peut produire plusieurs combinaisons : 

  • Grâce à nos spas d’extérieur, vous bénéficiez d’un moment de détente agréable en famille ou entre amis.
  • Avec nos spas d’extérieur, vous profitez d’un moment de détente convivial en famille ou entre amis.
  • Grâce à nos jacuzzis d’extérieur, vous bénéficiez d’un moment de détente convivial en famille ou entre amis.

Vous voyez l’astuce ? C’est pratique quand on multiplie les pages de présentation ou les fiches sur les annuaires des sites web. Les variations permettent de disposer d’une masse de contenus uniques. Bon, OK.

En tant que rédactrice web, je n’utilise pas cette technique pour deux raisons : le rendu est loin d’être qualitatif et réutiliser un contenu d’une commande à un autre, je trouve cela malhonnête. En tant que lectrice, je n’apprécie pas de voir des phrases presque semblables d’une page à l’autre. Le content spinning n’est certes pas interdit, il est simplement discutable.

En tout cas, ce n’est pas une bonne stratégie à adopter si vous souhaitez publier du contenu à forte valeur ajoutée sur votre site web professionnel pour attirer une audience qualifiée.

3. Le plus énervant : le remplissage et les infos inutiles 😡

J’ai une anecdote sur ce point. L’autre jour, j’étais en train de poncer un meuble (oui j’adore bricoler) à l’aide d’une ponceuse excentrique. Une ponceuse excentrique, c’est une ponceuse équipée d’un plateau circulaire rotatif sur lequel se fixent des disques de papier de verre grâce à un système de velcro. Voilà pour le contexte.

Donc, je ponçais, mais mes disques de papier de verre n’arrêtaient pas de se décrocher au bout de quelques minutes de ponçage. C’est très énervant, n’est-ce pas ? Je demande donc de l’aide à Google en ces termes : “disque ponceuse qui ne tient pas”. Et, magie de l’algorithme, j’obtiens une réponse au titre alléchant : “Stop aux disques de ponceuse qui ne tiennent pas !” Parfait ! Ni une ni deux, je clique sur ce résultat.

Hélas, trois fois hélas… je suis tombée dans le panneau du putaclic… et c’est la honte ! Je n’ai pas été déçue… ou plutôt si. J’ai scrollé, scrollé et encore scrollé (avec des gants de bricolage sur mon mobile, c’était très chiant, croyez-moi). Après une multitude de pubs et un texte sans intérêt sur les différents types de papier de verre, j’arrive sur cette phrase : “Utilisez du scotch double face”.  QUOI ? Tout ça pour ça ??? C’est une blague ? Et en plus ça ne fonctionne même pas, le scotch double face sur des surfaces en velcro… Zéro intérêt, une info moisie et une masse de pop-ups : l’enfer !

Tout ça pour dire que le remplissage est une mauvaise option pour votre site web, car cela renvoie de vous une image bas de gamme, en plus d’énerver copieusement les lecteurs.

4. Le plus WTF : le contenu aléatoire que personne n’a pris la peine de relire 🤪

Toujours sur ce même site de bricolage, voici une définition de la ponceuse excentrique. Je vous laisse juge.

mauvais texte web

Quelle solution alors pour un site web super classe qui envoie du bois en termes de SEO ? Du contenu rédactionnel qualitatif et mis à jour régulièrement sur un site web correctement paramétré. Clair, simple, efficace.

Des questions ? 😇