C’est une très bonne question à se poser si vous avez un site web pro et que vous voulez vous lancer dans une statégie de contenu pour améliorer votre visibilité.

Mais il n’existe pas de réponse unique à cette question… Donc si vous voulez du chiffre, là, tout de suite, je préfère vous prévenir : vous risquez d’être déçu.e.

Le prix d’un seul article de blog ne vous servira à rien.

Ah ben déjà ça commence bien. Laissez-moi vous expliquer avant de ronchonner !

Répondre à la question du prix d’un article de blog nécessite de prendre en compte une multitude de paramètres. Il est indispensable à ce stade de préciser qu’il n’existe pas de tarif unique réglementé pour la rédaction web et que vous pouvez trouver des fourchettes allant de quelques euros à quelques centaines d’euros. C’est plus des fourchettes, c’est des râteaux (elle était facile).

combien coûte un article de blog

Un article seul ? Mauvaise option.

Avant d’attaquer dans le dur, à savoir lesdits paramètres, sachez que commander un article de blog ne vous servira strictement à rien en terme de référencement.

Un seul article, même avec les meilleurs mots-clés du monde et des balises placées au millimètre, n’aura aucun effet sur votre positionnement dans les moteurs de recherche. 

Pourquoi ? Parce que c’est la fréquence et la régularité des publications qui feront la différence pour Google. Un blog mis à jour une fois par an, même avec un contenu pertinent, ne sera pas vu par les robots, donc pas référencé.

Une série d’article réguliers ? Gagné !

Si vous proposez un contenu dynamique et régulièrement mis à jour, vous serez référencé comme créateur de contenu sérieux, donc vos chances d’être positionné en première page sont plus importantes. CQFD.

J’ai parfois discuté avec des clients potentiels qui souhaitaient me commander un ou deux articles, pas plus, parce qu’ils avaient un peu de budget en rabe. Attention, on ne parle pas d’un “article test” en vue d’une collaboration à long terme, mais juste d’une commande qui ne s’inscrit dans aucune stratégie de contenu.

Je leur ai déconseillé cette approche en leur expliquant qu’il valait mieux viser une stratégie à long terme pour avoir des résultats.

Ce que je ne leur ai pas dit en revanche (mais ça me démangeait) c’est qu’on ne construit pas une stratégie de référencement avec “un peu de budget en rabe”.

Un blog, c’est du sérieux. 

Soit on se lance sérieusement dans la construction d’un blog et on y met des moyens, soit on va se faire plaisir en s’achetant une nouvelle paire de Converse, mais ce n’est que mon avis. Certains d’entre vous se disent désormais qu’un article de blog peut valoir le même prix qu’une paire de Converse. Je ne démens pas, je ne confirme pas non plus !

Allez, je vous vois trépigner : on y va pour les paramètres à prendre en compte pour calculer le tarif des articles de blog.

rédiger un article de blog

Alors, vous les voulez comment vos articles de blog ?

Un article de blog n’est pas un produit de consommation courante dont on peut facilement imaginer l’achat. Alors prenons par exemple… un aspirateur.

Vous avez besoin d’un nouvel aspirateur : avant d’aller chez Darty, vous avez déjà une idée de vos attentes. Mais en plus d’aspirer la poussière, vous souhaitez qu’il soit compact pour rentrer dans le mini-placard de votre studio ? Ou un robot programmable qui fera le ménage seul dans toute la maison ? Ou un aspirateur ultra-puissant avec une brosse spéciale pour éliminer les poils de chats sur votre canapé ?

Pour votre blog, c’est pareil : ce sont les options qui font la différence et déterminent le prix. 

Voici les options de personnalisation prises en compte dans le calcul du tarif.

  1. Le nombre de mots et le temps nécessaire à l’écriture. En toute logique, rédiger 300 mots prend moins de temps qu’en rédiger 1000.
  2. La difficulté du thème. Si votre projet est complexe et demande un gros travail de recherche et de documentation en amont, le prix augmente. Un article court sur un sujet pointu peut coûter aussi cher qu’un article long sur un sujet général.
  3. La fréquence de publication. Une prestation récurrente coûte toujours moins cher qu’un article à l’unité : plus on écrit de façon récurrente sur un sujet, plus on le maîtrise et plus on peut répercuter le temps gagné sur le tarif.
  4. Les éléments fournis. Donner des informations ou des sources pour faciliter le travail du rédacteur peut être une bonne idée. Attention, ces éléments doivent être pertinents et indispensables : liste de mots-clés, sites web inspirants (ou au contraire à éviter absolument), etc.
  5. La personnalisation de la livraison. Un texte peut vous être livré sous forme “brute” (un document Word avec des indications pour la mise en forme, comme les emplacements des balises, les éléments en gras, etc.). Le rédacteur peut en outre prendre en charge l’insertion du texte et son paramétrage dans votre CMS. De même, il peut se charger de vous proposer des illustrations pour accompagner l’article, rédiger la métadescription, se charger du maillage… et tout cela a un coût.
  6. Le degré d’urgence. Si vous avez besoin d’un texte demain, cela aura aussi un impact financier.

Et ça ne s’arrête pas là ! A ces 6 critères s’ajoutent des paramètres personnels, qui varient pour chaque rédacteur. Je vous la fais courte en ce qui me concerne : 

  • En tant qu’experte en stratégie de contenus et non simple exécutante, j’accompagne mes clients de A à Z dans la gestion de leur blog. C’est aussi cela que mes clients recherchent. Et c’est aussi pourquoi mes tarifs sont plus élevés que ceux sur les plateformes par exemple.
  • En tant que rédactrice web freelance, j’ai calculé mon propre tarif, à la fois adapté à mes envies et besoins financiers et réaliste par rapport aux prix généralement constatés sur le marché. Pour info, voici un récent baromètre des tarifs en rédaction print et web.

L’instant flouze qui fâche : les articles à 5 euros

Je vais faire mon possible pour ne pas m’énerver, mais le sujet des articles à 5 euros a le don de me faire sortir de mes gonds assez vite. Si vous avez déjà l’habitude d’acheter pour votre blog des articles à 5 euros et que ça ne vous pose aucun problème, vous pouvez tout de suite cliquer sur la petite croix en haut à droite et quitter mon site, je n’ai plus rien à vous dire à part que je vous méprise profondément.

5 euros, même avec un taux horaire ridicule pour la France métropolitaine, disons de 30 euros/heure, cela ne représente que 12 minutes de travail, soit le temps de rédiger un paragraphe à la va-vite (et encore). Pire : 5 euros, pour un client qui passe par une plateforme, ne représentent que 2 ou 3 euros au final pour le rédacteur. Qui peut sincèrement exiger un article de qualité pour une somme aussi dérisoire ? 

En revanche, si vous avez un brin de jugeote et que l’esclavagisme moderne, la médiocrité et le maintien des gens dans la précarité ne font pas partie de vos valeurs, alors je vous invite à lire ce qui suit.

tarif blog article rédaction

Le niveau de qualité détermine le prix

Les articles de blog, c’est comme les aspirateurs et les baskets : on peut avoir du haut de gamme ou du bas de gamme. 

Comme dit précédemment, c’est surtout votre besoin qui détermine le prix des articles pour votre blog. Si vous souhaitez faire progresser rapidement votre référencement naturel, placer un maximum de mots-clés le plus rapidement et le plus fréquemment possible, commander beaucoup d’articles de qualité moyenne peut vous convenir, il n’y a pas de mal à cela (mais payer 5 euros, même pour un article un peu bof, c’est insultant, merde quoi).

Quelles sont les caractéristiques d’un article un peu bof ?

  • Peu approfondi
  • Facile à « consommer »
  • Pas d’angle spécifique, pas de personnalisation
  • Consiste souvent en une réécriture d’autres articles trouvés sur le web (juste de quoi éviter le duplicate content)
  • Style un peu lourd, beaucoup de périphrases pour faire du remplissage
  • Pas ou peu documenté
  • Pas ou peu structuré
  • Pas de maillage interne/externe
  • N’apporte pas de réponse claire
  • Pas adapté à une cible qui recherche du contenu qualitatif
  • Risque de donner une image un peu bof de votre entreprise.

En revanche, si vous choisissez de faire appel à un rédacteur spécialisé, et pas à une plateforme random ou votre mamie à la retraite qui écrit sans faute de grammaire mais qui n’y connaît rien au web, c’est sûrement parce que vous souhaitez que votre blog attire votre clientèle cible tout en étant sexy pour les petits robots de Google. Il vous faut donc des articles de haut de gamme, et là, c’est définitivement pas 5 euros.

Quelles sont les caractéristiques d’un article à forte valeur ajoutée ?

  • Plutôt long (de 600 à 2000 mots)
  • Fournit une réponse approfondie sur une question précise
  • Bien documenté (sources fiables)
  • Bien structuré : titre H1, sous-titres H2, balises, call-to-action (la base)
  • Illustré avec des images correctement mises en forme
  • Avec un maillage interne et/ou externe pertinent
  • Optimisé à la fois pour le SEO et le confort de lecture
  • Style percutant, ton original et parfaitement adapté à la cible
  • Personnalisé (références claires à votre entreprise)
  • Fait l’objet de recherches approfondies en amont
  • Donc : plus cher.

Rien ne vous empêche de mixer les deux types d’articles, c’est vous qui choisissez ce qui colle le mieux à l’image que vous souhaitez donner à votre cible, à votre budget, aux ambitions de votre entreprise. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise option (à part le coup des 5 euros, ça c’est de la merde, mais je crois que je l’ai déjà dit).

Et pour conclure et répondre à la question du titre : vous voulez savoir combien coûte un article de blog ? Ben ça dépend. Vous voulez savoir combien coûteraient vos articles pour votre blog, selon votre besoin spécifique et vos options éventuelles ? Ben demandez-moi !

Crédit photos : https://kaboompics.com/