Contrairement à une situation, qui ne peut pas être bonne ou mauvaise (spéciale dédicace à tous les scribes), un article de blog peut être mauvais, voire très mauvais. Si vous rédigez vos propres contenus, vous vous posez peut-être des questions sur la qualité de votre production. Comment savoir si vous êtes sur la bonne voie ? Si ce n’est pas le cas, comment faire alors pour rédiger un bon article de blog ? Y a-t-il une recette à suivre pour que tous vos articles soient réussis ? Pièges à éviter et bonnes pratiques : voici ce que vous devez savoir.

Qu’est-ce qu’un mauvais article de blog ?

Pour commencer, voyons les choses à NE PAS FAIRE sur votre blog. A moins que vous ne visiez directement la 250ème page Google sur une requête même pas concurrentielle.

Un mauvais article de blog est (plusieurs réponses possibles) :

❌ Mal écrit

La langue française est compliquée. A l’écrit, elle est pire que ça : elle est sadique.

Si n’êtes pas à l’aise avec la grammaire, la syntaxe ou l’orthographe et que vous aimez faire souffrir les lecteurs, j’ai envie de dire, allez-y et amusez-vous à écrire pour votre blog. Gros succès auprès des amateurs de migraines, mais c’est quand même un marché de niche.

❌ Trop long

La longueur idéale d’un article de blog se situe entre 500 et 2000 mots.

Proust n’aurait jamais pu être rédacteur web, j’en ai bien peur. Au-delà de 3000 mots, vous risquez de perdre l’attention des lecteurs. On est sur le web, il faut convaincre vite et bien, c’est le jeu ma pauv’Lucette.

❌ Pas structuré

Un pavé de texte brut, aucun intertitre et des idées désorganisées : échec assuré.

Qui a envie de scroller sur son smartphone pendant 10 minutes sans voir le moindre intertitre, le moindre espace, la moindre illustration ? Sérieusement ?

❌ Creux

Afin de ne pas disparaître des radars des moteurs de recherche, un article de blog doit contenir un minimum de 300 mots. Vous avez rédigé vos 300 mots, mais vous vous dites qu’un contenu de 1000 mots sera mieux référencé en tant que contenu expert. Donc vous remplissez.

Sachez qu’ajouter des mots-clés au hasard de vos phrases, faire du remplissage vide de sens ou broder avec des répétitions uniquement pour atteindre la jauge des 1000 mots, c’est pire. Ne faites pas ça. Pitié.

Un bon article court vaut mieux qu’un long article médiocre.

Qu’est-ce qu’un article de blog de qualité alors ?

Si vous avez réussi à éviter les pièges du paragraphe suivant, bravo ! Mais pour qu’un article de blog soit vraiment qualitatif, vous devez aussi faire attention aux points suivants.

✔️ Rédiger pour des humains en général (et votre cible en particulier)

N’écrivez pas en pensant seulement aux petits robots de Google, sinon vous risquez de saturer votre propos avec des mots-clés et rendre votre contenu indigeste. En plus, vous vous ferez griller par votre moteur de recherche préféré, qui déteste cette pratique.

Pensez à votre client idéal : répondez à ses questions, parlez-lui avec ses mots, mettez-vous à sa place. Dressez une liste de sujets ou de besoins susceptibles d’intéresser votre cible, elle constituera autant d’idées d’articles de blog potentiellement qualitatifs !

✔️ Ecrire de façon claire, organisée et concise

Une information = un article.

Une idée = un paragraphe.

Établissez un plan clair, puis remplissez avec des phrases courtes (20 mots maximum). Utilisez un vocabulaire approprié à votre cible et ne forcez pas sur les tournures compliquées.

Si vous avez beaucoup de choses à dire, bonne nouvelle : rédigez plusieurs articles plutôt que de tout caser dans un gros pavé !

Deuxième effet kisscool : si vous proposez à votre lecteur l’information qu’il recherche en lui rendant la lecture agréable, alors vous deviendrez sa source d’information favorite.

✔️ Parler d’un sujet que vous maîtrisez

Vous êtes à l’aise avec votre sujet et il vous passionne, ça se sent, les mots viennent tous seuls. Vous communiquerez votre enthousiasme à votre audience et votre article est vraiment efficace.

Cette valeur ajoutée vous permet de vous positionner plus naturellement en tant qu’expert et de vous faire sortir du lot.

Et en plus vous aurez pris du plaisir à écrire. Top, non ?

✔️ Respecter une structure de mise en forme

Voici la structure type qui séduit à la fois les lecteurs et les moteurs de recherche :

  • Titre percutant avec les mots-clés principaux
  • Introduction pour annoncer le sujet et donner envie de lire la suite de l’article
  • Sous-titres avec balises correctement placées, paragraphes aérés
  • Illustrations pour un meilleur confort de lecture
blog article écrire

Rédiger un bon article, et après ?

Maintenant que vous avez écrit votre meilleur article, vous pouvez en être fier et le publier. Mais est-ce que cela suffit ? Malheureusement non…

C’est peut-être LA principale difficulté quand on veut créer un blog de qualité : il ne s’agit pas d’écrire un très bon article de temps en temps. Il faut publier de façon régulière pour avoir de bons résultats en référencement naturel.

Il est indispensable d’indiquer aux petits robots des moteurs de recherche qu’un site est actualisé, vivant, donc digne d’intérêt. Un site qui ne comporte que des pages statiques n’a pratiquement aucune chance d’atteindre la première page de Google.

👉 Les pages statiques d’un site n’ont pas besoin d’être mises à jour régulièrement. Elles sont vues comme immobiles par les moteurs de recherche. Il s’agit par exemple de :

  • la page d’accueil
  • la page de présentation d’un produit ou d’un service
  • la page à propos
  • le formulaire de contact
  • la page des mentions légales, les conditions générales et la politique de confidentialité.

👉 A l’inverse, une section blog permet de proposer régulièrement de nouveaux contenus et d’ajouter des pages à un site. Double avantage en termes de référencement naturel : proposer un contenu dynamique et augmenter le nombre de pages à indexer.

La fréquence est importante, mais la régularité est primordiale.

  • 1 article par semaine : c’est l’idéal
  • 1 article tous les 15 jours : c’est bien
  • 1 article par mois : c’est le minimum

Grâce à cette checklist, vous n’avez plus d’excuse pour ne pas réussir vos articles de blog ! 

Mais si la page blanche vous guette, si vous n’avez pas de temps à consacrer à l’écriture de vos articles ou si la tâche vous paraît trop importante, contactez-moi, je suis là pour vous aider.