Le contenu, encore le contenu, toujours le contenu ! Si vous avez décidé de prendre en main la rédaction de vos articles, vous savez sans doute que c’est l’une des pierres angulaires du référencement de votre site.

En effet, pour qu’un site puisse bien se développer et gagner en visibilité, l’ajout régulier de contenu pertinent sur votre blog est plus que nécessaire, quel que soit votre domaine d’activité.

Pour ce faire, je vous conseille de publier des articles d’une longueur conséquente pour mettre en valeur votre expertise et mettre toutes les chances de votre côté en termes de référencement.

Dans cet article, je vais donc vous indiquer pourquoi il est important de publier des articles longs et comment faire pour rédiger 2000 mots en moins de 4h. J’ai indiqué des durées assez larges pour chaque étape : je souhaite être réaliste, pas vous donner de faux espoirs !

Cette méthode, une fois que vous la maîtriserez, vous permettra de gagner du temps d’écriture tout en optimisant votre référencement. Et, avec un bon entraînement, vous serez largement sous la barre des 4 heures.

On y va ?

1. Publications régulières et articles longs : pourquoi ?

Les robots des moteurs de recherche auscultent régulièrement votre site web pour pouvoir le référencer. S’ils ne constatent aucun changement, ou très peu, ils considèrent que votre site est inactif, donc qu’il ne propose pas de contenu d’actualité, alors ils le déclassent. A l’inverse, s’ils constatent des mises à jour régulières de votre blog, ils considèrent que votre site est actif et vous gagnez des points en référencement.

La régularité des publication est importante, mais la longueur du contenu joue également un rôle essentiel en SEO :

  • Plus un article est long et mieux il est référencé : la longueur idéale se situe entre 1500 et 3000 mots maximum (pas plus, pour conserver l’attention des lecteurs).
  • En revanche, les articles très courts (moins de 300 mots)  passent sous les radars des robots et ne sont pas considérés comme des contenus pertinents.
  • La longueur permet de traiter un sujet en profondeur : un article de 2000 à 2500 mots apporte une vraie valeur ajoutée aux internautes et vous positionne comme expert sur un sujet.
  • Un long article permet de placer plus naturellement des liens pointant vers d’autres pages de votre site ou vers d’autres sites : un bon maillage vous permet d’améliorer vos chances d’atteindre les premiers résultats de recherche.

👉 Voyons maintenant en détail les étapes pour créer votre article d’expert.

2. La méthode pour rédiger un article de 2000 mots en moins de 4h

Choisir le sujet et les mots-clés : 15 mn

Avez-vous déjà lu des articles bien rédigés, bien illustrés, bien structurés sur le net ? Oui, certainement. Est-ce qu’ils étaient tous pertinents au point de les conserver dans vos favoris ou de les recommander à vos collègues ou amis ? Je ne pense pas…

Si vous souhaitez que votre article devienne une source d’information de référence, il est préférable de maîtriser le sujet et de fournir des informations pertinentes et sourcées. Vous êtes compétent sur un thème particulier ? Alors ne courez pas le risque de passer pour un amateur.

Avec 2000 mots, vous avez le temps de traiter un sujet à fond, ce qui est de plus en plus rare et aussi de plus en plus apprécié, tant par les lecteurs que par les moteurs de recherche.

Votre objectif ? Augmenter le trafic sur votre site grâce à des thèmes que vous pouvez traiter en tant qu’expert et grâce aux réponses, outils, tutos, infographies et autres conseils vraiment utiles que vous pouvez donner à vos lecteurs.

Gardez en mémoire que vous écrivez d’abord et avant tout pour votre communauté, composée d’être humains qui apprécient vos contenus. Pensez à eux quand vous écrivez (et pas à Google ! Enfin, pas tout de suite 😊).

Une fois le sujet choisi, déterminez les 3 mots-clés sur lesquels vous souhaitez vous positionner et gardez-les en tête pendant toute la création de l’article.

Notez au brouillon un thème qui vous tient à cœur, quelques idées à développer, des références à citer… Pour plus de clarté, notez ces premiers éléments sous forme de carte mentale par exemple.

Préparer le plan : 30 mn

Ah, la fameuse étape de création du plan… personnellement, c’est l’un de mes pires souvenirs au lycée et à la fac ! Dans le cas qui nous intéresse aujourd’hui, il est impératif de consacrer du temps pour bien réfléchir à la structure de votre article.

Mais ne vous perdez pas dans les structures complexes des dissertations ou des travaux universitaires : ce type de plan n’est pas du tout adapté à la rédaction web.

Bonne nouvelle : la structure idéale est beaucoup plus simple et se rapproche du style journalistique. Pensez précision, clarté et organisation. 

  • Une idée = un paragraphe.
  • Utilisez des listes à puces ou des listes numérotées pour gagner en confort de lecture.
  • Décomposez votre article en 5 ou 6 sous-parties au maximum (titres H2), qui vont correspondre à vos principales idées.
  • Si vous devez entrer dans une explication complexe, vous pouvez également subdiviser une ou deux sous-parties avec des sous-titres H3.
  • Il est généralement conseillé de placer un sous-titre tous les 300 mots maximum.

Pour un article de 2000 mots, la structure pourrait ressembler à cela :  

Pour trouver les idées de votre plan, mettez-vous à la place de vos lecteurs : quelles questions pourraient-ils se poser sur le sujet ? Votre article a pour but d’aider les internautes. Un lecteur qui trouvera son bonheur dans votre article, parmi une masse d’autres contenus moyens, se souviendra de vous à coup sûr.

Rédiger votre article : 1h30

Maintenant que les parties et les références sont définies, il est temps de passer à la phase de rédaction proprement dite. Si votre plan est suffisamment détaillé et si vous êtes assez à l’aise avec l’écriture, vous pouvez éventuellement vous passer de la rédaction d’un brouillon.

Chapô

Votre article doit commencer par une entrée en matière pour annoncer le sujet que vous allez aborder et la manière dont vous allez le faire. Vous pouvez rappeler des bases ou des éléments de contexte avant de plonger dans le vif su sujet.

Dans la mesure où votre article est assez long, il est recommandé d’insérer une table des matières entre le chapô et le premier sous-titre, afin que le lecteur voie en un coup d’œil la composition de l’article.

Table des matières

Elle se compose automatiquement si vous avez téléchargé une extension dans votre CMS. Par exemple, sous WordPress, j’utilise Easy Table of Contents. Une fois paramétrée, l’extention s’occupe de tout !

Rédaction des paragraphes

Si vous maîtrisez votre sujet sur le bout des doigts, vous aurez peut-être tendance à écrire vite, sans vraiment faire attention aux erreurs qui se glisseront immanquablement dans votre texte.

Prenez le temps de bien écrire, utilisez un dictionnaire des synonymes pour apporter un peu de variation dans votre propos.

Call To Action

Guidez en une phrase le lecteur dans sa prochaine action : posez une question, redirigez vers un autres article ou ajoutez un bouton de contact.

Métadescription

Ces quelques lignes destinées à apparaître directement sous le titre de votre article dans Google sont d’une importance capitale ! Résumez votre article en quelques mots (135 caractères environ) pour inciter le lecteur à la lecture.

Bien relire : 45 mn

Dans l’idéal, laissez passer un ou deux jours avant de relire minutieusement votre article à tête reposée. Et, si vous le pouvez, faites-le relire par un tiers qui touche sa bille en orthographe, c’est encore mieux ! Coquilles et autres fautes d’accord risquent d’entacher votre propos et de vous faire passer pour un amateur…

La relecture ne concerne pas seulement la grammaire et l’orthographe. Il s’agit aussi de checker la structure globale de votre article ainsi que les paramètres de publication.

Posez-vous les bonnes questions au moment de relire :

  • Est-ce que les phrases sont claires ?
  • Est-ce que les enchaînements entre les différentes parties sont logiques ?
  • Est-ce que le texte est équilibré ?
  • Est-ce qu’il répond correctement aux questions que pourraient se poser vos lecteurs ?
  • Est-ce que les balises titres sont correctement insérées ?
  • Est-ce que les liens internes et externes renvoient vers les bonnes pages ?
  • Est-ce que les listes à puces sont bien paramétrées ?
  • Est-ce que les images sont correctement référencées ?

N’hésitez pas à utiliser des outils en ligne pour éliminer coquilles et fautes de français, comme par exemple Scribens.

Total : 3h45, soit à peine 4h si vous ajoutez une pause café 🙂

3. FAQ

J’ai fait le tour de la question en 500 mots, que puis-je faire ?

Si votre sujet ne se prête pas aux articles longs, alors n’essayez pas à tout prix de broder pour atteindre le seuil des 2000 mots. Vous serez démasqué à la fois par les internautes qui auront l’impression d’avoir perdu leur temps en vous lisant, mais aussi par les moteurs de recherche qui auront vite compris la pauvreté de votre contenu.

Pensez QUALITE avant tout : mieux vaut un excellent article court plutôt qu’un médiocre article long bourré avec des généralités (on l’a tous fait au lycée, mais c’est fini maintenant !).

Je n’ai pas 4 heures à consacrer à la rédaction de chaque article, comment faire ?

Rédiger un bon texte pour qu’un site web accède aux premiers résultats de recherche exige du temps… Toutefois, plus vous rédigerez d’articles, plus vous gagnerez en vitesse.

Avec une très bonne connaissance de votre sujet et une aisance rédactionnelle certaine, rédiger un article long vous prendra certes moins de temps mais il ne sera pas bouclé en 20 minutes non plus.

En attendant, vous pouvez toujours déléguer tout ou partie de la création de contenu à une rédactrice web expérimentée, qui pourra :

  • soit gérer la rédaction de A à Z
  • soit se baser sur vos idées ou votre plan pour bâtir un article
  • soit s’attacher uniquement à la relecture pour garantir la publication d’un texte impeccable.

4. Conclusion

La rédaction d’un article d’environ 2000 mots, à la fois qualitatif et pertinent, est à votre portée si vous connaissez votre sujet par cœur et que vous savez écrire. Il vous faudra prendre le temps de le faire et, surtout, y aller avec logique et méthode.

Plus votre site comptera d’articles longs, plus il gagnera en visibilité, plus il sera partagé et meilleur sera votre référencement naturel. C’est une stratégie à long terme qui s’avèrera payante, pensez-y !

Toutefois, si vous n’avez pas le temps pour vous plonger dans la rédaction de vos textes ou si vous appréhendez de vous lancer devant une page blanche, faites appel à moi : rédiger pour le web est mon métier !

✒️ Retrouvez d’autres conseils pour rédiger vos articles de blog dans la section Astuces rédaction web.